Bretagne

Initiative. Ces jeunes animent leur propre émission sur Internet !

Toutes les deux semaines environ, Owen, Hugo et Tom se réunissent autour d’une table pour animer leur émission : le FlambyShow. Derrière ces 3 étudiants en MMI et ce nom original, se cache un processus de création dirigé de A à Z par une équipe d’étudiants.

Composée de six jeunes, plus un encadrant, l’équipe se réunit traditionnellement le jeudi après-midi afin d’enregistrer une émission de quelques heures. « Elle est enregistrée en direct sur la chaîne YouTube MMI Lannion pour des questions de droit.  Après, en postproduction, on la divise et la met sur les réseaux de FlambyShow » explique le présentateur Owen Corbel. Il ajoute : « On est trois devant la caméra et trois derrière ».

En effet, Owen Corbel, Hugo Cossec et Tom Le Breton (qui n’était pas présent le jour de l’émission du 18 janvier 2024) animent la table du FlambyShow, en abordant tous les sujets qui leur plaisent. « Hugo et Tom sont les chroniqueurs, tous les 3, on choisit un thème chacun et on le développe » déconstruit Owen. « L’autre jour, je parlais de Pokémon, mais on peut parler de grosses entreprises comme Ubisoft ou Pixar, d’histoire etc… En fait, chacun choisit de parler de ce qui lui plait ! »

Les jeunes gèrent leur émission de A à Z © Mano Le Bris

Une méthode de production libre où chacun à sa place

« Depuis quelques émissions, on essaie d’avoir des invités » raconte Owen, avant de poursuivre, « aujourd’hui, c’était Soan Morey et David Beaudet, deux MMI, comme nous, mais de deuxième année ». En effet, l’équipe du FlambyShow est en première année du BUT MMI (métiers du multimédia et de l’internet) et c’est d’ailleurs grâce à cette formation qu’ils ont pu lancer leur émission. Alan L’Estimé, technicien audiovisuel de l’IUT de Lannion, encadre leur émission, et leur apprend à utiliser les caméras, la régie et les logiciels. « Mais il nous laisse une grande liberté » explique Hugo, « il nous aide vraiment pour progresser, mais ne nous bride pas dans nos blagues, il nous aide même pour en créer et rigole avec nous. »

L’émission adopte un ton décalé, elle se veut divertissante et une grande complicité se dessine entre chacun des membres de l’équipe. En plus du présentateur, des chroniqueurs, des invités, on retrouve plusieurs personnes derrière la caméra. Pierre Bacquart est chef de la régie, il supervise et gère le plateau. Camille Thomas s’occupe de la seule caméra non-fixe du plateau, c’est également elle qui organise les jeux et les animations imaginés pour l’émission. Enfin, Enora Le Paih s’occupe du switch entre les caméras ainsi que du compte Instagram du FlambyShow.

« À l’origine, c’était Pierre qui s’occupait du montage, mais cela faisait beaucoup de travail, explique Hugo. On a donc décidé de diviser ce travail entre Owen et Tom et moi ». Tom et Hugo s’occupent de redécouper les rushs au long format, tandis qu’Owen s’occupe des vidéos plus courtes pour YouTube Short. Enfin, l’équipe tenait à remercier Nuno Enes, également en MMI, qui a créé toutes les musiques de l’émission. « Notre équipe est motivée et organisée, c’est très agréable comme façon de travailler » se réjouit Owen.

Alan L’Estimé, technicien audiovisuel de l’IUT de Lannion, aide et encadre l’équipe à maitriser le matériel © Mano Le Bris

Une opportunité pour le futur

Le FlambyShow est diffusé en direct, et compte pour le moment pas moins de cinq émissions depuis ce début d’année. Le premier épisode « l’émission 0 » a été le seul épisode enregistré en amont, pour se préparer et apprendre à maîtriser les différentes techniques. L’émission fonctionne plutôt bien pour le moment, culminant à plusieurs centaines de vues sur la chaîne YouTube. Cette émission est une opportunité pour la petite équipe, une manière de montrer leurs compétences et leur volonté. Cependant, chacun a des appétences variées pour l’avenir : « Dans l’équipe, on a tous des envies différentes pour le futur », confesse Owen. Certains sont attirés par la musique ou la programmation événementielle. »

Le présentateur lui-même avoue être attiré par le doublage et le monde vidéoludique, cependant, il estime que tous ces mondes, qui passionnent chaque personne de l’équipe, ne sont pas forcément incompatibles. « L’autre jour, on a fait du doublage durant l’émission, ça a plu à tout le monde et c’était très marrant. Si l’émission continue dans ce sens, je nous verrai bien nous investir encore plus dans son développement. »

De son côté, Hugo explique : « Mes objectifs sont avant tout de créer, je suis quelqu’un qui aime et qui a besoin de créer des choses. Plus tard, j’aimerais devenir développeur web front-end freelance, cependant je n’ai pas l’intention de délaisser ma passion pour l’audiovisuel ». Il conclut : « dans les années à venir, j’ai l’intention de continuer à produire de nouveaux contenus : émissions, vlog, programmation, court métrage… L’avenir nous le dira ».

Une bonne ambiance règne au sein de l’équipe du FlambyShow © Mano Le Bris

À retrouver : la chaîne Youtube et le compte Instagram du FlambyShow.

Auteur/Autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *